NQuenault.fr SteamMetaStores AUM Looker JuneLive: Reborn CaraMail autres | Mon Github
Aidez nous avec une donation | Chat Support
Il y a déjà eu 1168682 visites, et 523 comptes ouverts RSS News RSS Comments RSS Videos top-left top-right
Quand les pirates se font pirater
Par Nicolas Quenault, le 29/04/2013 à 15h32
Catégorie : Article importé

Patrick Klug est à la tête de la société Greenheart Games qui édite des jeux comme le célèbre Game Dev Tycoon. Pour ceux qui ne connaitraient pas encore ce jeu, il s'agit d'un jeu de simulation-gestion durant lequel vous êtes à la tête de votre propre studio de développement. Durant la partie, vous devez innover, sortir vos jeux et faire grossir votre société.


J'avais joué à un truc similaire sur Android (Game Dev Story il me semble) et j'avais trouvé l'idée plutôt pas mal.



Game Dev Tycon est dispo sous Mac, Windows et Linux et fonctionne sans aucun DRM. Encore plus fort, il ne coûte que 6,49 € HT. Pas cher pour des heures de fun avec un jeu original développé par un studio indépendant.


Ce jeu est donc est sorti hier, et histoire de rigoler un bon coup, Patrick Klug a eu l'idée de mettre lui-même une version piratée de son jeu sur un célèbre site de Torrent.


image33 Quand les pirates se font pirater


Sauf qu'avant de s'auto-pirater, il l'a légèrement modifié. En effet, même si cette version crackée est en tout point identique à la version d'origine, au bout d'un moment, les joueurs font face à un problème de piratage. Leur studio de développement virtuel voit ses ventes chuter à cause du fort taux de piratage qu'il subit. Ironique et tellement drôle.


priate message33 Quand les pirates se font pirater


"Patron, il semblerait que même si nous avons beaucoup de joueurs qui jouent avec notre nouveau jeu, ils le volent en téléchargeant une version crackée au lieu de l'acheter légalement. Si les joueurs n'achètent pas les jeux qu'ils aiment, nous irons tôt ou tard à la faillite."


Impossible de s'en sortir donc avec cette version crackée. Mais les pirates de Game Dev Tycoon ne se posent pas trop de questions, et viennent demander de l'aide dans les forums, en râlant et expliquant qu'il sont victimes de piratage... Ce qui est tordant de rire.


itruinsme40 Quand les pirates se font pirater


Mickael Klug prend alors la parole sur quelques forums pour expliquer que son jeu est sans DRM, pas compliqué à acheter, qu'il n'est pas cher, qu'il fonctionne sur tous les OS et qu'on peut même télécharger une version démo pour se faire une idée.


Bref, effectivement, rien ici ne justifie le piratage... Et pourtant, d'après les stats d'utilisation de son jeu, environ 94% des joueurs utilisent une version crackée.


1day17 Quand les pirates se font pirater


Pas vraiment de solution donc, à part éduquer les gens. Mickael a rédigé un long billet plein d'amour dans lequel il explique tout cela et n'oublie pas de remercier à la fin, ceux qui le soutiennent en achetant légalement ses jeux.


Une fois encore, on est face à un problème insoluble. Le mec a joué le jeu en ne mettant pas de DRM et en proposant un jeu à petit prix, mais on peut se demander si le piratage eut été aussi massif avec un jeu cracké qui serait apparu naturellement sur les sites de torrent quelques jours ou semaines après la sortie de la version officielle. Difficile, voire impossible à dire.


Le truc, c'est que je suis convaincu que même avec un fort taux de piratage, si son jeu est bon, les joueurs se passeront le mot et seront au rendez-vous. Et 7% d'acheteurs sur quelques millions de joueurs, ça peut nourrir son homme et permettre d'investir dans un prochain hit. C'est tout le mal que je lui souhaite !


Merci à ZmK pour l'info




Via Korben

Apprenez à vos enfants à coder sur iPad avec Hopscotch !
Par Nicolas Quenault, le 18/04/2013 à 13h43
Catégorie : Article importé

hop Apprenez à vos enfants à coder sur iPad avec Hopscotch !


Bonjour ! icon smile Apprenez à vos enfants à coder sur iPad avec Hopscotch !


Allez, ce matin, je vous présente Hopscotch, une incroyable application iPad flambant neuve qui enseigne la programmation aux enfants ! Tous les jours, j’essaye de glisser dans les oreilles des enseignants et professeurs que je croise, qu’il faut apprendre la programmation à l’école, tout comme on apprend à écrire, je suis donc ravi de voir que ce genre d’outil se répand et se répand BIEN !


Hopscotch permet aux enfants (et aux grands également :p) de créer un programme interactif sur l’iPad en faisant glisser des blocs de code et en les déposant dans une zone de script. Aucune saisie de code pur et dur n’est requise mais la logique de la programmation et de la construction par fonctions est là !


En image


game Apprenez à vos enfants à coder sur iPad avec Hopscotch !


La démo vidéo


Cliquer ici pour voir la vidéo.


La réalisation est superbe, ça me donnerait presque envie d’emprunter un enfant pour le lui faire tester ! Bon, et vous, vos ptits bouts, vous les mettez quand à la programmation ? icon smile Apprenez à vos enfants à coder sur iPad avec Hopscotch !


source | viaCes articles peuvent aussi vous intéresser:



Apprenez à vos enfants à coder sur iPad avec Hopscotch ! est publié originellement sur le blog de graphisme : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Via Graphisme & interactivité blog par Geoffrey Dorne

Augmentez la sécurité de votre carte bancaire en 1 minute
Par Nicolas Quenault, le 15/04/2013 à 01h50
Catégorie : Article importé

Les idées toutes simples sont parfois les meilleures en termes de sécurité. Voici trois astuces pour augmenter la sécurité de votre carte bancaire.

credit-card-securite.jpg




  1. Remplacez votre signature par un "Check for ID". En cas de vol de votre carte, la signature est normalement vérifiée sur des paiements à l'étranger. En plaçant "Check for ID", cela devrait restreindre l'idée à un voleur d'imiter votre signature, car il ne la connait pas.

  2. Grattez avec un cutter le code CVV2 de votre carte afin d'éviter qu'un commerçant ne s'amuse à copier la totalité de vos informations bancaires dans votre dos. Même si ce code est calculable, d'après quelques recherches réalisées sur Internet, cela devrait dissuader pas mal de fraudeurs.

  3. Enfin, payez sur Internet avec des e-cartes bleues virtuelles, Paypal, Kwixo et S-money ..



Voyez-vous d'autres astuces ? :-)



Via Geeek - Le Blog d'un Geek

Êtes vous espionné sur Facebook ou Gmail ?
Par Nicolas Quenault, le 13/04/2013 à 19h30
Catégorie : Article importé

Je viens lire sur 2 blogs (ici et ) que plusieurs utilisateurs de Facebook se seraient fait "espionné" leur compte par la police (DCRI, CRS). Je n'ai aucun moyen de savoir si c'est vrai et que les flics ont des gros doigts ou si c'est de la pure propagande/paranos de militants nationalistes ou anti-mariage-gay mais c'est toujours intéressant de savoir que dans Facebook, comme dans Gmail, il y a une option qui permet de voir vos lieux de connexion.


Donc de savoir si quelqu'un se log sur votre compte Facebook...


Pour cela, il suffit d'être loggé sur votre compte Facebook et d'aller sur cette URL : https://www.facebook.com/settings?tab=security&section=sessions&view


faceboobs Êtes vous espionné sur Facebook ou Gmail ?


Il faut savoir qu'avec une petite attaque man in the middle, il est hyper simple d'intercepter une session Facebook. Vous pouvez même le faire de chez vous avec un petit Droidsheep... Maintenant la police a d'autres outils qui permettent aussi de monter de faux hotspot 3G et d'intercepter toutes les datas qui y passent... Et donc ensuite de récupérer vos sessions et de se logger sur votre compte Facebook.


Et dans Gmail, c'est tout en bas de votre liste de mails... Il faut cliquer sur "Détails".


gmal Êtes vous espionné sur Facebook ou Gmail ?


Bref, un petit rappel qui ne fait pas de mal. Ça vaut toujours le coup d'aller y jeter un oeil !


Maintenant, si vous voyez des trucs louches, pas de panique... Peut être que votre téléphone s'est connecté tout seul, via la 3G pendant l'un de vos déplacement. Peut être que vous avez utilisé un VPN ou un proxy ? Peut être, vous êtes vous connecté à partir d'un autre ordinateur (au boulot ?) ? Peut être que vous avez connecté votre compte à une application tierce qui se trouve à l'étranger ?


Dans tous les cas, pensez à déconnecter la session et si vous avez vraiment un gros doute, changez de mot de passe, ça ne peut pas faire de mal.




Via Korben

Un moteur de recherche de proxys publics
Par Nicolas Quenault, le 03/04/2013 à 05h48
Catégorie : Article importé

Besoin d'un proxy ?


Alors je vous conseille d'aller télécharger Burd's Proxy Searcher, un logiciel pour Windows qui permet de débusquer les meilleurs proxys publics.


Ce logiciel affiche les proxys par pays, par temps de réponse et vous pouvez filtrer les résultats en fonction des critères qui vous vont importants.


proxysearcher1 Un moteur de recherche de proxys publics


Burd's Proxy Searcher propose aussi une option qui permet d'appliquer en 1 seul clic les paramètres du proxy choisi directement sur votre navigateur.


Notez quand même que ces proxys sont publics, et pas forcement anonymes. Donc, évitez les conneries et évitez d'y faire transiter des connexions sensibles non chiffrées.


A télécharger ici.


Source




Via Korben

iOS 6.1.3 : des solutions pour l’autonomie décadente
Par Nicolas Quenault, le 27/03/2013 à 16h04
Catégorie : Article importé

Avec la dernière mise à jour iOS, de nombreux utilisateurs se plaignent d’une autonomie ridicule. Belgium-iPhone analyse la situation et propose deux solutions.


© DR


A chaque mise à jour, Apple semble résoudre des problèmes « secondaires » tout en ignorant superbement l’autonomie très aléatoire de certains iPhone. La 6.1.3 n’échappe pas à cette règle et en sus de proposer diverses améliorations de sécurité et un Plan amélioré au Japon, sacrifie à nouveau l’autonomie sur l’autel des améliorations.


Les topics de plaintes pullulent d’ailleurs sur les forums assistance d’Apple avec plusieurs constats accablants :


« J’ai appliqué la mise à jour la nuit dernière et maintenant ma batterie se vide à une allure extrêmement rapide. » explique par exemple l’utilisateur Timurjonchik.


« Mon iPhone a chargé toute la nuit, je l’ai débranché à 6h30 et à 11h30 il ne lui reste que 20% de batterie » se plaint un autre utilisateur.


Malheureusement, ces cas sont loin d’être isolés comme en témoignent les lecteurs de Belgium-iPhone sur la page facebook du blog : Thibaut S. explique notamment « Avant je faisais une journée sans problème et en rentrant ma batterie était encore à 50% +- maintenant 35% +- « .


Un autre lecteur, Serge D. : « Je ne dirai pas que c’est catastrophique, mais ca n’en est pas loin (iPhone 5). Obligé de recharger un minimum pendant la journée sinon plus de jus vers 17h30… »


Certains utilisateurs doivent même charger leur iPhone 2 fois par jour afin de pouvoir s’en servir… Apple semble pourtant ne pas prendre en compte l’avis de tous ses utilisateurs mécontents. A quand une mise à jour prenant note des besoins de la batterie fragile de nos iPhone ?


Des solutions existent


Belgium-iPhone propose deux solutions, chacune ayant ses spécificités :


- Fix manuel :


© BiP


La première solution nécessite comme souvent sous iOS, une petite manipulation à réaliser par l’utilisateur. Le but ici étant de désactiver les élements liés à iCloud ( sans les supprimer), de faire un » hard-reset » et d’ensuite les réactiver. Cette solution semble avoir fonctionné pour beaucoup d’utilisateurs malchanceux qui n’ont depuis plus autant de problèmes avec leur batterie.


- Ouvrez les réglages et naviguez dans l’onglet iCloud.


-Désactivez tous les services liés au Cloud ( ne pas les supprimer, juste les désactiver)


- Faites un « hard-reset » de votre iPhone en maintenant les boutons « Home » et « Power » ensemble pendant 10 secondes.


-Une fois le smartphone rallumé, réactiver tous les éléments d’iCloud dans les réglages.


Bien que ce fix soit tout sauf officiel, il a l’air de fonctionner pour nombre d’utilisateurs. Au pire, cette manipulation ne fera de toute façon aucun mal à votre iPhone.


- L’application Carat :


© DR


Comme nous vous l’avions déjà présentée, cette curieuse petite application gratuite sur l’App Store permet d’analyser votre iPhone afin de vous livrer de précieux conseils quant à l’utilisation de la batterie. Développée par la branche électronique de l’Université de Berkeley aux USA, l’appli possède une solide équipe de professionnels derrière elle.


L’application va rassembler des informations sur la batterie, votre smartphone et vos habitudes d’utilisation pendant une période qui varie entre quelques jours et une semaine entière. Ensuite, elle sera capable de mesurer précisement les problèmes encourrus par votre précieuse batterie : bugs dans les applis, app plus énergivores,…


En résumé, cette appli pourra vous conseiller de fermer telle ou telle application et estimera le temps d’autonomie gagné via cette action. Gratuite et très utile, cette app pourrait bie vous réconcilier avec votre batterie.


L’application Carat est disponible gratuitement sur l’App Store


En attendant une énième mise à jour d’Apple, les utilisateurs sont donc à nouveau livrés à eux-mêmes et tentent de résoudre leurs problèmes de manière artisanale.


Si vous avez de meilleures solutions et/ou si vous avez envie d’apporter votre témoignage, n’hésitez pas à partager sur le forum.


Via Belgium-iPhone

Fermeture de Google Reader – Comment survivre ?
Par Nicolas Quenault, le 14/03/2013 à 12h49
Catégorie : Article importé

Google vient d'annoncer l'air de rien sur son blog que son célèbre lecteur de flux RSS Google Reader allait tirer sa révérence après 8 années de bons et loyaux services.


Évidemment, ça hurle dans les chaumières ! Tous les amateurs de veille (oui, je n'ai pas dit de "vieille" mais ça peut marcher aussi), tous les journalistes, tous les blogueurs et j'en passe se voient déjà à la rue, s'impatientant du rendez-vous journalier à la machine à café pour faire le plein de news fraiches.


Avant toute chose, il faut savoir que Google Reader c'était :



  • Une application web et mobile

  • Une API super cool


Et tout ceci (SURPRISE !!!) va s'arrêter le 1er juillet... L'impact est énorme puisque de très nombreuses applications desktop, web et mobile basaient leurs services sur Google Reader. Je pense par exemple à Feedly, Flipboard, Reeder, Caffeinated, Press, mobilerss...Etc.


surprise Fermeture de Google Reader   Comment survivre ?


La décision subite de Google de tout arrêter n'a pas été réellement justifiée. Soit disant une baisse d'audience... Mais on peut aussi imaginer que Google Reader demandait trop de ressources techniques et humaines... ou que cela phagocytait d'une manière ou d'une autre les revenus d'un autre service (Google Actualité ? Google+ ? Peu importe....). Nous ne sommes pas dans la tête de la pieuvre multicolore...


Maintenant, concrètement, je ne pense pas qu'il faille céder à la panique. Avant toute chose, vous pouvez exporter tout votre contenu Goorle Reader (flux, favoris, éléments marqués comme lus, groupes...Etc.) via le servie Takeout de Google. Je vous encourage d'ailleurs à le faire rapidement. (logiquement, vous avez 6 mois pour le faire, mais bon)


Certains s'imaginent déjà que Google va passer son service en open source, mais je pense que là-dessus, on peut se toucher. C'est un nouveau Pape qui vient d'arriver au Vatican, pas le Père Noël... (enfin, je ne crois pas.)


Maintenant, si on part dans le concret, en réalité, nous utilisons tous plusieurs applications pour lire nos flux RSS.


Une sur le téléphone, une sur la tablette, une sur l'ordi...etc. Et Google Reader avait cela de pratique que tous nos flux étaient synchronisés sur tous les supports, peu importe l'application que nous utilisions. Mais souvenez-vous... Comment faisions-nous avant Google Reader ?


Et bien c'est simple... Soit nous utilisions 1 seul outil du genre de Netvibes et la vie était belle, soit nous utilisions plusieurs outils et nous prenions alors soin de gérer nos flux à un seul endroit et d'exporter en OPML (XML ou autre) nos derniers flux à jour vers nos autres applications.


Il va donc falloir s'y remettre en mode old school... Pas le choix. Maintenant, le truc qui va nous manquer, c'est surtout la possibilité d'avoir une mise en favori et une synchronisation des news déjà lues entre tous nos appareils, toutes nos applications.


Et là, une fois encore, j'entrevois 2 solutions :


La première qui sera longue et difficile à accoucher, c'est l'apparition d'un service référent semblable à Google Reader que les applications tierces utiliseront pour fonctionner. Même problématique en cas d'arrêt du service, mais tant que ça fonctionne, ça fonctionne.


La seconde solution, c'est de trouver un client multi-OS qui vous convient et de partir là dessus. Mon lecteur de flux RSS dont je suis amoureux depuis maintenant 2 ans, c'est Feedly. Feedly est basé aussi sur Google Reader, mais les petits gars ont anticipé l'histoire et ont déjà pondu un clone de l'API Google Reader baptisé Normandie qui sera capable de récupérer toutes les données que vous avez exportées de votre Google Reader. On y retrouvera au départ les mêmes fonctionnalités que sur Google Reader et peut être même que cela s'étoffera un peu plus avec le temps. Dans tous les cas, la transition se fera en douceurs pour ceux qui utilisent ce client. D'autres clients adopteront la même stratégie que Feedly et s'élargiront à tous les OS comme l'a fait Feedly, si ce n'est pas déjà le cas.


D'ailleurs, chez Feedly, ils réfléchissent à différentes solutions pour ouvrir leur API Normandie. Soit en la passant en open source, soit en ouvrant tout simplement l'API... Mais en aucun cas, ils ne songent à en rester là, ce qui est plutôt une bonne nouvelle car ils ont clairement une carte à jouer.


Et au final, peut-être que dans quelque temps, l'un d'entre eux ouvrira son API et que celle-ci reprendra la place qu'avait Google Reader actuellement. L'important une fois encore, c'est que vous trouviez un outil qui vous convienne sur l'appareil que vous utilisez le plus... même si cela vous demande quelques efforts d'adaptation.


Quoiqu'il en soit, tous les services qui utilisent l'API de Google Reader devront développer leur propre mini-API-Google-Reader pour la remplacer ou resteront sur le bord de la route. C'est violent mais c'est le jeu quand on joue avec des outils fermés.


En ce qui me concerne, mon choix reste donc sur Feedly puisque je l'utilise aussi bien sur l'iPad que sur mon Android que sur mon Firefox ou mon Chrome. C'est pour moi la solution idéale. Et heureusement, car si je voulais utiliser une autre app pour l'un de mes OS ou appareils, je serais coincé et obligé de faire ma synchro à la main avec un petit export/reimport. (ou attendre que Feedly ouvre son API)


Bref, tout ça pour vous dire de ne pas stresser, il y des centaines, des milliers, des millions, voire des milliards de lecteurs de flux RSS, et je suis certain que vous trouverez rapidement votre bonheur et que vous reprendrez vite vos marques.. Il y aura une petite période de flottement, va falloir changer quelques habitudes, mais dans l'ensemble, on s'en sortira tous très bien !


Maintenant, dernier conseil : Foncez sur le site ou le forum ou le Twitter du client Google Reader que vous utilisez le plus et demandez-leur ce qu'ils ont prévu pour permettre à leur service / app de survivre.


On en recause bientôt !




Via Korben

Une liste de 1,5 milliard de mots de passe
Par Nicolas Quenault, le 12/03/2013 à 18h36
Catégorie : Article importé

Le hacker Stun a créé ce qui semble être l'une des plus grosses listes de mots de passe diffusée sur la toile gratuitement. Cette liste est une énorme compilation de toutes les listes de mots, les dictionnaires et les mots de passe contenus dans bases de données piratées de ces dernières années. Mais Stun ne s'est pas arrêté là puisqu'il a aussi récupéré tous les mots de Wikipedia dans toutes les langues, ainsi que dans de nombreux ouvrages diffusés sur le site du projet Gutenberg.


Ce genre de liste est très utilisé par les hackers pour bruteforcer un mot de passe chiffré. La liste de Stun une fois décompressée pèse pas moins de 15 GB (et 4,2 GB compressés ) soit environ 1,5 milliard de mots passes potentiel...


Stun a d'ailleurs mis en ligne un outil baptisé CrackStation qui permet de forcer des mots de passe en ligne. Évitez quand même d'y mettre votre password top secret.. Celui-ci irait alors rejoindre sa liste qu'il utilise d'ailleurs pour faire fonctionner son site. Cette même liste disponible en torrent...


Amusez-vous bien !


Source




Via Korben

Bloquer les VPN ? La suite logique…
Par Nicolas Quenault, le 11/03/2013 à 12h37
Catégorie : Article importé

Que ce soit dans nos belles démocraties ou nos belles dictatures, lorsqu'on nous bloque l'accès à certains services en ligne, la seule solution qu'il nous reste pour y accéder, ce sont les VPN et les darknets comme Tor ou Freenet. Évidemment, cela ne plait pas à certains gouvernements.


Si bloquer les services de VPN provoquerait un tôlé en France ou aux États-Unis (en tout cas cette année), il en va autrement de l'Iran qui sans aucun complexe viennent de décider que bloquer les VPN non Iraniens serait une bonne idée.


Les VPN étrangers sont donc maintenant illégaux et commencent à être blacklistés au fur et à mesure, ce qui semble provoquer des effets collatéraux d'après Reuters qui a constaté que Skype, Viper et certains services de Google et Yahoo avaient été bloqués dans la foulée. Une petite merdouille qui d'après Ramezanali Sobhani-Fard, le ministre des Telecom Iranien, sera résolue très prochainement.


Dans un pays aussi sensible que l'Iran, le blocage des VPN est un vrai drame pour les citoyens iraniens qui ne pourront plus se tenir informés autrement que via le filtre de la censure officielle...


Grrrrr....


Pour moi, le blocage de solutions de contournement comme les VPN situés à l'étranger est une suite logique à toute forme de censure du net, et je ne serai pas étonné si dans quelques années, les pays occidentaux prennent le même chemin.


Source




Via Korben

Google Glass – L’utilisation qu’en auront les hommes…
Par Nicolas Quenault, le 07/03/2013 à 19h31
Catégorie : Article importé

Comme demain c'est la journée de la femme, je dois vous prévenir. Mesdames, mesdemoiselles, méfiez-vous lors de votre prochain rencard... En effet, celui que vous pensez être l'homme de votre vie vous regardera peut être d'un air étrange (un peu loucheur) derrière ses Google Glass...



Messieurs, le futur est en marche et rien ne pourra l'arrêter (sauf si vous vous prenez une gifle ^^) !!!




Via Korben

Valid XHTML 1.0 Strict